Articles des pigistesSaint-Adalbert, Saint-Marcel, Saint-Omer, Saint-Pamphile, Sainte-Félicité, Sainte-Perpétue, Tourville

Diane Bérubé, 25 ans à la barre de notre journal local

Par Michel Bérubé le dans Organismes, Reconnaissance, Vie communautaire.

Quinze, c’est bien, 20, encore mieux, mais 25 c’est digne de mention! 25 est le nombre d’années consécutives que Mme Diane Bérubé de Saint-Pamphile, ma p’tite sœur, dirige de main de maître notre journal local « L’Écho d’en Haut »! 25 ans de passion, de persévérance, et de dévouement ont donné le mensuel que nous connaissons, que nous lisons et que nous apprécions chaque mois.

Je pourrais revenir au point de départ, expliquer sa motivation, énumérer les différentes embuches qu’elle a dû rencontrer. Je pourrais aussi commenter le nombre d’heures supplémentaires qu’elle devait travailler chaque semaine, élaborer sur la quantité de kilomètres parcourus en auto pour préparer ses événements à couvrir. Faire la liste du nombre de samedis et de jours fériés où elle a dû entrer au bureau pour rattraper du retard pour le respect des dates de tombée et de l’impression. Sans compter les fameuses demandes de subventions gouvernementales, qu’elle doit refaire presque chaque année, dans l’espoir de toujours offrir un média de qualité.  Vous citer les moments plus difficiles que cette jeune mère monoparentale, elle a dû surmonter. Non, pour ça, je vous propose plutôt d’aller relire le très bel article qu’Iris Chouinard a écrit en juin 2012; http://www.echodenhaut.org/2012/08/diane-berube-toujours-passionnee/. L’auteure décrit avec brio le fabuleux parcours de Diane.

Pour ma part, j’aimerais plutôt que vous vous joignez à moi pour lui dire « Merci Diane ». Merci du fond du cœur d’être encore là pour nous. Que ce soit, vous madame de 78 ans, qui attendez avec impatience votre publi-sac pour pouvoir y sortir votre journal, le prendre dans vos mains, « hé qu’il est beau »! Le lire de la première à la dernière page. Ou vous, jeune mère de trois marmots à la maison, pouvoir prendre une pose lecture entre un changement de couche et une brassée de lavage!

Cependant, tu ne peux pas tout faire seule, il y a une équipe formidable qui t’accompagne. Réjeanne, fidèle consœur de travail depuis plusieurs années, les membres du conseil d’administration qui t’ont toujours appuyée dans la gérance de l’organisme. Et que dire de tes journalistes pigistes! De vrais artistes ceux-là! Oui, nous tous Diane te disons merci!

Finalement je pense à ça là !!! Le premier quart de siècle, vient de se terminer, pas si pire hein? Alors es-tu prête pour un deuxième ?